Recherche de fuites

Imprimer PDF

1. la corrélation acoustique :

le procédé consiste à placer 2 capteurs (de bruit) avec accéléromètres ou hydrophones de part et d’autre de la conduite, ceux-ci sont en liaison avec une unité centrale (le corrélateur). Le bruit que produit la fuite est capté par nos enregistreurs et retransmis à l’unité centrale. Le corrélateur analyse alors le temps de retard que met le bruit de fuite pour arriver à chaque capteur et est capable avec une grande précision de situer l’écho de fuite perçu. La précision de cet écho est bien sûr dépendant de l’exactitude des paramètres que l’on programme (diamètre, nature, longueur de la canalisation…)

La corrélation acoustique en réseau urbain peut être utilisée soit en recherche systématique soit après une campagne sectorielle de mesures de débit, soit pour une fuite précise déclarée (exemple sur un réseau d'un groupe d'immeubles, camping, etc.)

2. Détection active de bruit de fuite :

Cette méthode est souvent complémentaire à la corrélation acoustique, elle consiste à « écouter » directement le bruit que produit la fuite sur les points accessibles (vannes, robinets, conduites apparentes…) ou par cheminement directement sur les sols compacts…